Animations Jeunes

Triduum de prière Prière pour la vie consacrée

A l’aumônerie « la Source » de Saint-Herblain (44)

Les activités sont variées : préparation aux sacrements, accueil pour un temps de partage autour d’un thème ou sur des questions sur la foi chrétienne, soirée avec les familles pour un temps conviviale lors des grandes célébrations, sorties découvertes ou temps forts en zone pastorale.                

Au terme de l’année, les jeunes ont émis le désir de s’engager à leur niveau à l’appel du Pape François dans laudato’si. Le projet consistait donc à faire un potager à la paroisse. Ce projet a été accueilli et encouragé par l’équipe d’animation paroissiale. Nous avons bénéficié du savoir-faire d’un paroissien qui accompagne le projet des jeunes. Ce projet a été dynamisant pour les jeunes et les a stimulés depuis le lancement du projet. 

Quelles ont été les raisons qui ont poussé les jeunes dans ce projet qui est une grande aventure pleine de découvertes ? Des temps de partage sur des petites vidéo Laudato’si, des témoignages de personnes engagées dans l’écologie ou dans le social un débat autour de la méthode BISOU (quel besoin ? Immédiat ? Ai-je déjà un objet semblable ? l’origine de ce que j’achète ? l’utilité?), le désir de concrétiser leur engagement écologique, le contact avec la nature. Interrogés sur leur projet de potager par le service diocésain de la pastorale jeunes de Nantes,  les jeunes disent de leur projet :

"Après avoir vu la vidéo de Laudato’si, on nous a demandé en début d’année si on avait des projets pour l’aumônerie, et il est sorti l’idée de réaliser un potager. Laudato’si, c’est préserver la terre et du coup dans cette idée de l ‘écologie, on s’est dit que si on produisait nos propres légumes, et fruits, ce serait super sympa. Nous avons commencé par semer des radis, des fèves, des betteraves, des pommes de terre, des fraises, des artichauts, et des arômes. Nous avons aussi un poulailler et nous avons vendu des œufs le dimanche de rameaux. Nous avons aussi commencé à récolter des radis. Cette activité me plaît et me donne du plaisir à m’occuper d’un potager. Moi je suis en appartement et avoir un contact avec la nature en faisant ce potager me procure de la joie. "

Pour moi qui accompagne ces jeunes et étant moi-même fille de la campagne, je découvre combien ce projet permet aux jeunes de comprendre le travail des agriculteurs, leur combat pour un commerce équitable, la nécessité de lutter contre le gaspillage alimentaire. Ils découvrent également  le processus de croissance des plantes et le cycle de production. Les petites actions de ces jeunes peuvent aider à une prise de conscience entre jeunes sur l’urgence de s’engager pour protéger et prendre soin de notre terre.   Prendre soin de la terre mais prendre aussi soin les uns des autres et particulièrement des personnes âgées.  Voici le deuxième volet du projet des jeunes sur Laudato’si. Pendant le confinement de 2020, en plein cœur de la pandémie, nous avons lancé le projet « Prenons soin de nos aînés ». 

Pour atteindre cet objectif, les jeunes ont beaucoup écrit aux personnes âgées dans les maisons de retraite. Ce projet a été porté par les jeunes et leurs parents. Les parents ont encouragé leurs enfants à écrire à ces personnes âgées avec des mots qu’ils souhaitent dire à leurs propres grands-parents. Nous avons eu de bons retours de ceux et celles qui ont reçu ces courriers, des émotions, des larmes de joie, des surprises. Cette action de proximité dans une relation intergénérationnelle nous apprend que aînés et jeunes, nous nous enrichissons de la relation intergénérationnelle. Cet engagement a conduit les jeunes à parrainer des personnes âgées ou malades pendant une semaine de prière à la date du pèlerinage diocésain de Nantes. Des courriers, des prières entre parrain et parrainé ont été des moments intenses dans la foi et la communion.  

A la fin de cette semaine nous avons effectué un pèlerinage en avril à la grotte de Lourdes à Nantes pour confier les intentions que les personnes leur avaient confiées. 

Ces deux projets ont été forts constructifs, fédérateurs, un engagement où leurs familles ont été bien impliquées. La paroisse porte beaucoup et encourage les jeunes de l’aumônerie dans leurs différentes propositions. 

Que le Seigneur soutienne tous ces jeunes en quête de repères, tous ces jeunes qui ont soif d’être accueillis et écoutés, tous ces jeunes vivant dans les quartiers périphériques.                                                     

Sr Suzanne    

   

Animation sur la mission et la vocation à Cotonou (Bénin)                                                                                           

Une « ruche ». Avez-vous observé une ruche : un mouvement perpétuel ! Chaque élément est à son travail dans une constante productivité. C’est bien l’image du centre scolaire Notre Dame des Apôtres à Cotonou. Retrouvons sœur Justine Gbesso, responsable du complexe scolaire Père Planque (qui compte 12 classes de primaire et 4 classes de maternelle) et ses compagnes     assumant le collège et toutes ses activités : enseignement, animation, cantine, économat, formation des jeunes. Sœur Justine s’investit dans une activité essentielle à la vie chrétienne : l’AMV, Animation Missionnaire et Vocationnelle. Autre ruche où  l’investissement est perpétuel car lié aussi à la présence des élèves de tous âges.

Faire de l'AMV , c’est rencontrer les jeunes et les former pour leur rappeler que le baptême les engage dans la  mission et que Dieu peut aussi les appeler à son service.

Mission difficile de nos jours où les enfants n’entendent plus guère parler de Dieu si ce n’est par exemple à la « Ruche » Catholique des Sœurs NDA et dans les familles.

La mission fait partie de la vie du chrétien et  nous avons tous une vocation. Mais la vocation religieuse est particulière et demande un long   cheminement, un choix de vie, une formation   intense, et un engagement dans une congrégation ou un organisme missionnaire.

Je suis très investie dans cette ruche de  l’AMV dans et en dehors de l’école.
La ruche MISSION touche toutes les activités de l’école, toutes les activités commencent et finissent par la prière.  Et  il y a un temps pour l’écoute de la Parole de Dieu avec la participation des enfants et ce slogan : « Tous frères, tous amis ». Il faut de l’énergie pour vivre tout cela car les enfants sont très généreux et participants.

Et il y a les temps forts de l’année : récollection pendant l’Avent et le Carême.  A la fin du Carême nous collectons les fruits des efforts de chaque enfant pour les envoyer dans des lieux déshérités.
A Noël nous invitons les enfants d’une école rurale à fêter avec nous en leur procurant la joie d’un Noël avec quelques dons en nature : jouets, vivres, savons.
A l’Ecole, nous avons aussi des mouvements d’action catholique : CV-AV, groupe Maman chérie et chorale.
Pour aider mes sœurs, je donne aussi des cours de catéchèse pour la préparation au baptême.

Après la ruche Mission, la ruche vocation.

Un groupe d’aspirantes a été formé, des jeunes qui, nous voyant vivre, désirent mieux connaître la Congrégation, ou savoir reconnaître un appel intérieur. Chaque année pendant les vacances, des sessions ont lieu pour les jeunes qui se sentent appelées et pour les aspirantes NDA. Les sessions portent souvent sur la formation humaine et spirituelle, le savoir vivre, la connaissance de choix possibles de congrégations ou d’engagement missionnaire.

Les  portes NDA sont ouvertes à toutes les jeunes filles qui veulent nous connaître ou être aidées dans leur choix. Plusieurs d’entre elles sont déjà dans les maisons de formation de la Congrégation en Afrique. Et  nous voyons déjà la récolte du bon miel à travers nos sœurs africaines investies dans les communautés NDA du monde entier. 

Prions le maître de la moisson et Notre Dame des Apôtres de les accompagner et de susciter de par le monde de nombreuses vocations.

   




A l'Espace Mission de Lourdes


Au Congrès Mission, à Lyon et à Paris